top of page

Derrière chacune de ses œuvres se cache un conte intemporel où la femme se joue d’un homme à peine évoqué mais omniprésent.

IMG_9151 nb carré - Copie.jpg

Artiste peintre française née en 1971

 

Artiste-peintre française, Elka Leonard s’inscrit dans la lignée des femmes artistes qui, depuis plus de soixante-dix ans, oeuvrent pour montrer la pluralité du féminin dans l’histoire de l’art.

 

Elka Leonard débute sa carrière de peintre dans les années 90, fortement influencée par le monde de la Bande Dessinée. D’une manière artistique et provocatrice, en empruntant à la Bande Dessinée son trait et sa palette chromatique, elle imagine sa peinture comme moyen de défier les tabous et de représenter des aspects de l’intimité humaine. Dans les années 2000, à la Bande Dessinée, elle associe d’autres mouvements artistiques tels que le surréalisme, l’art déco et le baroque. Puis, son style évolue, les sujets de ses toiles sont plus engagés.

 

Elka Leonard se libère des carcans sociétaux et aborde tous les thèmes qui la touchent en tant que femme. De la domination à l’émancipation, c’est aussi son parcours de femme, l’expression d’une identité propre, d’un style unique.

 

 

Son style

 

Elka Leonard développe une approche plastique à mi-chemin entre la figuration narrative et le surrealisme.

 

Sa peinture faite d’une épaisseur mémorielle, mêle avec une grande dextérité l’extraordinaire et le banal, histoire savante et populaire, mythes et idéaux philosophiques. D’anecdotes en références, de détournement en parodie, Elka Leonard dialogue ainsi avec les époques qui se superposent: le surnaturel côtoie le quotidien et le mythique s’immisce dans le moderne. Le monde apparaît comme un rêve où puiser une nouvelle harmonie.

 

Sa peinture prend forme à travers une multitude de protagonistes qui se muent dans des univers imaginaires aux multiples points de fuite. Le décor se pare d’édifices inhabitables et de miroirs qui renforcent l’opposition entre fini et infini, et reflète notre sentiment d’étrangeté face au monde actuel. Un oeil, à la fois protecteur et intérieur, observe la scène et flâne dans l’inconscient du monde qui l’entoure.

 

L’attention se porte ensuite sur la multitude de détails que l’artiste glisse dans ses oeuvres. Ces petits éléments discrets, insolites, à priori anodins, constituent en réalité une porte d’entrée extraordinaire pour pénétrer au coeur de son art. Elka Leonard construit des histoires qui accompagnent le spectateur dans son plaisir sans jamais l’enfermer dans une unique perspective, et toujours lui offrir la possibilité de créer sa propre vision, son propre rêve.

 

_______

 

French painter born in 1971.

 

French artist-painter, Elka Leonard is part of the lineage of women artists who, for more than seventy years, have worked to show the plurality of the feminine in the history of art.

 

Elka Leonard began her career as a painter in the 90s, strongly influenced by the world of comics. In an artistic and provocative way, by borrowing its lines and chromatic palette from comics, she imagines her painting as a means of defying taboos and representing aspects of human intimacy. In the 2000s, with comic strips, she associated other artistic movements such as surrealism, art deco and baroque. Then, her style is evolving, the subjects of her paintings are more engaged.

 

Elka Leonard frees herself from societal constraints and addresses all the themes that affect her as a woman. From domination to emancipation, it is also her journey as a woman, the expression of her own identity, of a unique style.

 

Her style

 

Elka Leonard develops a visual approach halfway between narrative figuration and surrealism.

 

Her painting, made of a depth of memory, mixes with great dexterity the extraordinary and the banal, scholarly and popular history, myths and philosophical ideals. From anecdotes to references, from diversion to parody, Elka Leonard dialogues with overlapping eras: the supernatural rubs shoulders with the everyday and the mythical intrudes into the modern. The world appears like a dream from which to draw new harmony.

 

Her painting takes shape through a multitude of protagonists who move into imaginary universes with multiple vanishing points. The decor is adorned with uninhabitable buildings and mirrors which reinforce the opposition between finite and infinite, and reflects our feeling of strangeness in the face of today’s world. An eye, both protective and interior, observes the scene and wanders through the unconscious world around it.

 

Attention then shifts to the multitude of details that the artist slips into her works. These small, discreet, unusual elements, seemingly innocuous, in reality constitute an extraordinary gateway to penetrate the heart of her art. Elka Leonard constructs stories that accompany the viewer in their pleasure without ever locking them into a single perspective, and always offering them the possibility of creating their own vision, their own dream.

bottom of page